25 mai

Quelle réaction face à un collègue de travail con?

george-w-bush-germanySi vous ne faites pas partie de la #teamchomâge vous avez probablement été confrontés à ce problème : un collègue de boulot totalement idiot. Nous partageons notre expérience et vous livrons la meilleure stratégie à adopter.

Régis vient d’arriver au travail. Ponctuel comme toujours, il prend 10 minutes pour saluer tout le monde,  raconter ses dernières anecdotes, un large sourire pendu aux lèvres. Il n’a encore rien fait, mais vous énerve déjà. C’est devenu physique. Vous le saluez d’un air détaché et retournez à votre tâche. Vous avez beau vous montrer toujours plus froid et distant, rien n’y fait, il vous prend toujours pour son meilleur pote.

Régis c’est ce collègue, pas méchant, mais franchement limité intellectuellement, qui vous pourrit la vie involontairement. La moindre conversation avec lui est une corvée, ses histoires, blagues et anecdotes vous débectent. Vous avez longtemps mis ça sur le dos de votre misanthropie exacerbée sur votre lieu de travail. Mais non, vous le savez maintenant depuis le temps que vous le pratiquez : ce qui vous énerve chez Régis c’est sa bêtise. Ses capacités cognitives très limitées, son manque de bon sens vous tape sur le système. Dans la vie de tous les jours, vous pourriez l’accepter. Au travail non. Sa bêtise est contre-productive. En plus de l’empêcher de faire son travail correctement, elle vous met des bâtons dans les roues. Vous êtes  tenus pour responsable de lui et son incapacité chronique. Comme lorsqu’il commet boulette sur boulette, vous fait perdre votre temps dans des explications interminables, vous décrédibilise auprès des clients. Les exemples sont innombrables. Il faut que ça cesse.

Mais alors que faire?

La vie dans le monde merveilleux de l’entreprise étant ce qu’il est, il vous faut oublier l’option la plus naturelle : la violence physique. Bien que légitime, elle présente un problème majeur: vous risquez de perdre votre emploi. Et ce n’est pas le but de la manœuvre.

La pédagogie

Dans un premier temps vous serez tentés d’opter pour la pédagogie. En vous armant de toute votre patience, vous décidez de lui prémâcher le travail, diviser sa mission en plusieurs petites tâches simples, de lui expliquer clairement la marche à suivre. Après chacune des ses erreurs ou mauvaises interprétations vous ferez un debrief, lui démontrant par a+b pourquoi il aurait du faire autrement. Un choix tout à fait honorable, mais qui va rapidement se confronter à la dure réalité des faits : Régis est trop bête et vos efforts sont condamnés à échouer immanquablement. Ce sera une perte de temps et d’énergie, qui risque en plus de faire tomber les derniers cheveux qu’il vous reste ou contribuer un peu plus à votre ulcère naissant.

L’évincement

Vous songerez ensuite à lui savonner la planche et essayer d’obtenir son licenciement. Oui, c’est mesquin, mais parfois, il faut ce qu’il faut. Bien que nous puissions comprendre le raisonnement, ce n’est pas la solution que nous privilégions. Vous ne voulez pas avoir sur la conscience l’augmentation du chômage. Surtout qu’il est possible qu’un mec comme ça ne retrouve jamais de travail. Et puis au fond, il est pas méchant et malgré sa bêtise, il ne mérite pas de perdre son moyen de subsistance. Si vous n’êtes pas solide mentalement (comprendre : si vous n’êtes pas un enfoiré fini), cela finira par peser sur votre conscience et peut-être même nuire à votre précieux sommeil. Et c’est certainement mauvais pour votre karma.

le diner de con

Seriez-vous donc dans une impasse, obligés de la supporter ad vitam æternam ? Existe-t-il une voie pour vous extraire par le haut de ce bourbier ? Rassurez-vous, oui, une solution existe ! Et nous allons vous la donner. Parce que chez Mépris, on apporte des solutions.

Faites de sa bêtise votre alliée

Dans toute chose il y a du bon. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Régis et sa stupidité crasse peuvent devenir un outil précieux dans votre vie d’employé. Cette solution ne vous évitera pas de vous taper la tête contre les murs de temps en temps, mais peut s’avérer un ressort utile dans de nombreuses situations.

Même si sa bêtise saute aux yeux et ne fait pas mystère chez la plupart de vos collègues, il se peut que certains ne s’en soient pas rendus compte. Ou que votre supérieur, n’ayant pas directement affaire à lui, soit passé à côté. Dans un premier temps, il vous faudra donc diffuser l’information le plus largement possible. Régis est un con et vous devez faire en sorte que tout le monde partage ce constat. A priori, ce n’est pas une mission difficile. Libre à vous de choisir la méthode la plus appropriée: les ragots et petites anecdotes à la machine à café, le traquenard pour faire éclater au grand jour son abyssale idiotie, peu importe au final.

Une fois que la vérité s’est répandue dans toutes les strates de votre boîte, vous bénéficiez maintenant d’une carte joker. Toutes vos erreurs, vos oublis, tous les problèmes qui peuvent survenir dans le cadre de votre activité sont maintenant imputables à Régis. Parfois il sera vraiment coupable. Vous serez soulagé de ne plus être tenu pour responsable de ses manquements. Parfois il sera innocent. Vous serez ravi de pouvoir l’accuser en toute impunité et vous décharger de votre culpabilité sur un autre.

Attention toutefois à utiliser votre joker avec parcimonie. S’en servir trop régulièrement pourrait amener à l’éviction de Régis et vous perdriez un atout précieux.

Le reste du temps vous pouvez vous contenter de l’ignorer. Ou mieux, si votre niveau d’hypocrisie vous le permet, affichez une attitude bienveillante envers votre précieux joker. Un petit sourire de façade, un rire hypocrite à l’une de ses blagues et une tape dans le dos de temps en temps vous permettront de donner à Régis l’illusion que vous êtes son meilleur pote. Et que tous les autres, vous exceptés, sont ligués contre lui.

Que faire si tous vos collègues sont des cons?

Remettez-vous en question, car vous n’êtes certainement pas aussi intelligent que vous le croyez. Et si vous pensez que vos collègues sont tous des cons, c’est probablement que c’est vous, le con.

Dans la même catégorie

L’idiot du village est devenu idiot du monde Au premier abord le voyageur du monde fait rêver. Il vit entre plusieurs pays, parlent plusieurs langues et narre à table ses récits avec vie. Une poudre aux yeux qui cache une réalité tout autre : ce voyageur n'est qu'un parfait branleur. Rie...
J’ai participé à une cérémonie du cacao sacré En lisant la description de l'événement, je me suis vraiment demandé où j'allais atterrir. Si j'allais finir sacrifier sur un autel ou au milieu d'un gang bang shamanique. Ici nous avons l'opportunité de trouver notre propre vérité, de nous conn...
Contravention de l’usage du cannabis : une demi-mesure Le gouvernement a annoncé dans un projet de loi que l'usage du cannabis serait bientôt puni d'une simple contravention. Un pas en avant louable bien que pudibond. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a déclaré le 24 mai vouloir mettre e...

Morel Le Rogue

Explorateur des bas-fonds des internets, des bars louches et des milieux interlopes. Contempteur de l'infinie bêtise humaine, je traque la mesquinerie et la médiocrité. J'écris donc principalement sur la #politique, mais aussi la #culture et la #société, pour déverser ma bile avec morgue.

Laisse ton commentaire ici