29 mar

Police de caractère

67b

J’ai lu il y a peu une information expliquant qu’en ces temps troublés post-Kebataclan, 3 fois plus de personnes voulaient s’engager dans la police française.

Comme quoi Jean-Kévin ne fait pas toujours que râler sur Facebook ! Bien sûr il sait que dehors, il baisse la tête dès qu’il voit Alphonse-Karim lever les yeux vers lui et que sa survie est directement liée à sa capacité à frôler les murs et à fixer ses pompes, mais comme il l’a dit en moins de 140 caractère : « C’est la guerre » et à circonstances exceptionnelles, actes exceptionnels. Et c’est avec les genoux qui claquent que Jean-Kévin a décidé d’agir, de ne plus laisser ça se reproduire.

Son plan de carrière est simple et se résume ainsi : il va entrer dans l’école de la fragilité où sa formation consistera principalement à perdre le peu d’activité cérébrale visible au fond de son oeil torve. Il complétera ses classes par des cours particuliers de Pasdamalgames et deviendra un trou du cul anonyme, pour le plus grand plaisir des lèche-culs aux ordres qui vont le commander les 40 prochaines années.

20R4nlNg

Sur le sentier de la filsdeputerie

En effet, bien que motivé par la perspective de charcuter du bicot comme Papi au temps de l’OAS, ce sous-homme se contentera la plupart du temps d’organiser le grand racket de ses concitoyens : il planquera derrière des arbres, laser à la main et fera tomber les bandits de la route qui vont jusqu’à rouler à 55 en ville, les salauds ! S’il lèche les bons culs, il aura peut-être la chance d’être affecté à la protection d’un lieu de culte juif, l’un des derniers temples laïques de notre République exemplaire.

Toujours est-il que Jean-Kévin deviendra l’ordure que vous connaissez tous, qui cache son ignominie et sa petitesse derrière un képi, jouissant d’un autorité artificielle rendue possible par une fiottisation massive de nos discours confirmant ainsi l’adage : Au royaume des fiottes, l’enculé est roi.

Et le pire dans tout ça, c’est que ce tas de merde ambulant sera ensuite défendu par toute une armée de tarlouzes implorant que la police ne les oublie pas le jour où un barbu débarquera dans leur salon d’infidèle. On les entend couiner au rythme des bottes mais n’hésitent pas à s’enduire de vaseline et à tendre leur cul dès qu’un semblant d’autorité lève le ton. Si le suçage de bite était une compétence de survie ces cons pourraient traverser le désert OKLM et y violer des putes touaregs en tout tranquillité. Malheureusement pour eux leur propension à renoncer à toute fierté ne les sauvera pas : Jean-Kévin est toujours un trou du cul, mais un trou du cul qui a changé d’équipe !

En guerre… contre ses concitoyens

Et c’est finalement contre le peuple de France que cette gigantesque baltringue va se battre, mettant en avant son mandat à la moindre occasion pour esquiver les claques de maçon (les vrais, pas les muppets en tablier) qu’il mérite quand il fera des contrôles à la gueule du client ou  verbalisera un père de famille rentrant de l’usine. Quiconque a déjà mis les pieds dans un commissariat ou a eu besoin de la police sait pertinemment que cette dernière ne se déplace jamais et n’enregistre pas les plaintes. J’ai déjà personnellement vu un commissariat se partager un seul tampon pour tous les documents émis sur 2 étages. Ce défilé faisait frémir… L’absence totale de réflexion dans les regards de ces agents n’avait aucun rapport avec le sentiment de satisfaction qu’on peut y lire lors des grandes opérations « sensibilisation » consistant à « sensibiliser » les délinquants de la route à coups de PV bien abusifs et pas très Charlie.

radar-angleterre
Finalement Jean-Kévin va devenir une merde à képi et ne fera que racketter ses concitoyens en se convaincant qu’il lutte pour leur sécurité. Il est le dernier maillon d’une chaîne de merde à laquelle nous nous soumettons tous. Un bourbier où la flicaille n’a pour seul barème que le nombre de contraventions dressées et où le taux de résolution des crimes baisse en flèche. C’est l’avenir de Jean-Kévin, devenir un incroyable connard en signant chez les bleus grâce aux doses de courage qu’il s’est inoculé en occupant pacifiquement les terrasses parisiennes depuis novembre.

Dans la même catégorie

L’idiot du village est devenu idiot du monde Au premier abord le voyageur du monde fait rêver. Il vit entre plusieurs pays, parlent plusieurs langues et narre à table ses récits avec vie. Une poudre aux yeux qui cache une réalité tout autre : ce voyageur n'est qu'un parfait branleur. Rie...
J’ai participé à une cérémonie du cacao sacré En lisant la description de l'événement, je me suis vraiment demandé où j'allais atterrir. Si j'allais finir sacrifier sur un autel ou au milieu d'un gang bang shamanique. Ici nous avons l'opportunité de trouver notre propre vérité, de nous conn...
Contravention de l’usage du cannabis : une demi-mesure Le gouvernement a annoncé dans un projet de loi que l'usage du cannabis serait bientôt puni d'une simple contravention. Un pas en avant louable bien que pudibond. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a déclaré le 24 mai vouloir mettre e...

Laisse ton commentaire ici