29 juil

La pokémanite aigüe débarque en France et devrait faire beaucoup de victimes

pokemon-go-169

Comme une vague déferlante lancée à plusieurs centaines de kilomètre heure sur un rivage plein de petits êtres innocents, le tout nouveau jeu en réalité augmentée, Pokémon Go, déjà téléchargeable depuis trois semaines dans certaines régions du globe, est désormais disponible dans toute la France.

L’application contamine la population plus vite qu’une grippe intestinale hivernale et semble, pour certains, plus alléchante qu’un boulot ou qu’une femme.

La semaine dernière, un australien annonçait quitter son travail afin de se consacrer pleinement à la chasse des créatures virtuelles, tandis qu’un autre préférait attraper un « Roucool » sur le lit d’hôpital de sa femme pendant que cette dernière attendait patiemment sa césarienne. On peut également faire mention d’une petite dizaine d’automobilistes dont les bolides ont été retrouvés hors piste en raison d’une chasse au Pokémon trop intempestive.

 

Pokemon "Evoli"

Pokemon « Evoli »

 

Le phénomène Pokémon déchaîne les passions !

Les enfants de tous âges veulent leur Pikachu et se prennent sans sourciller pour le Sacha d’antan, célèbre dresseur du dessin animé et héros de toute une génération de fans.

Mais demanderez-vous – et sans doute à juste titre, à quoi bon consacrer autant de temps et d’énergie dans une chasse qui n’a rien d’une chasse, pour l’obtention d’une créature virtuelle réellement inutile ?

Trois hypothèses s’offrent à nous

  1. Peut-être les jeux du cirque de la Rome antique nous manquent-ils tellement que nous avons besoin d’un divertissement palliatif, dans lequel l’arène de bataille Pokémon remplace la fosse aux lions et où les spectateurs deviennent acteurs.
  2. Peut-être est-ce la magie de rencontrer sur notre route le Pokémon qui nous plaisait étant enfant qui l’emporte sur l’absurdité d’un jeu qui n’en est pas un : éternels nostalgiques, nous serions tous en quête d’un brin de féérie dans ce monde trop plein d’absurdités.
  3. D’aucuns seront sinon tentés de parler d’une humanité tellement malade qu’elle ne sait plus comment se passer de bêtises au profit de plaisirs simples.

En parlant de plaisirs simples, me voilà contrainte de clore hâtivement mon article : un petit Feunard me fait de l’œil au fond du jardin !

Pokémon "Feunard"

Pokemon « Feunard »

Dans la même catégorie

L’idiot du village est devenu idiot du monde Au premier abord le voyageur du monde fait rêver. Il vit entre plusieurs pays, parlent plusieurs langues et narre à table ses récits avec vie. Une poudre aux yeux qui cache une réalité tout autre : ce voyageur n'est qu'un parfait branleur. Rie...
J’ai participé à une cérémonie du cacao sacré En lisant la description de l'événement, je me suis vraiment demandé où j'allais atterrir. Si j'allais finir sacrifier sur un autel ou au milieu d'un gang bang shamanique. Ici nous avons l'opportunité de trouver notre propre vérité, de nous conn...
Contravention de l’usage du cannabis : une demi-mesure Le gouvernement a annoncé dans un projet de loi que l'usage du cannabis serait bientôt puni d'une simple contravention. Un pas en avant louable bien que pudibond. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a déclaré le 24 mai vouloir mettre e...

Rose

Ex Bonjour Madame 2015, fervente admiratrice de Charles Baudelaire et étudiante en économie à ses heures perdues.

Laisse ton commentaire ici