16 déc

COP21 : le grand jeu de dupes

COP 21: un arbre pour le climat, la blague des chefs d'Etat

Depuis quelques jours l’actualité a remplacé l’horreur des attentats par la COP21, ses bonnes intentions, sa cohorte de chefs d’Etat, ses hippies-écolos-moralisateurs-bouffeurs de tofu, ses manifestants-zadistes-pacifistes (heureusement remis au pas à coup de tonfas et de gaz lacrymo <3). Bref, une belle concentration de connards au m² venus enculer les mouches.

Un « rassemblement historique pour le climat et la planète »

Mais d’abord, pourquoi COP21 ? Car c’est la 21e édition, la 21e fois qu’on nous joue la même comédie. Pour en arriver à ce nombre, vous imaginez bien les succès que furent les éditions précédentes… L’échec annoncé est déjà sous-entendu par le nom du bordel. Une belle usine à gaz. D’ailleurs, il est clairement dans les tuyaux que ce rassemblement n’aura rien d’historique, puisque l’édition 22 est déjà prévue l’année prochaine à Marrakech. Si on nous a autant rebattu les oreilles avec cette COP21, c’est que le gouvernement Hollande y voit l’une des dernières opportunités de s’attribuer une quelconque réussite et montrer sa clairvoyance et son influence sur la scène internationale (je me gausse).

Faites ce que je dis, pas ce que je fais!

Et pour parler du climat, promouvoir les énergies renouvelables et nous inciter tous à prendre les transports en commun ou le vélo pour aller tous les jours faire notre boulot de merde, on fait venir en grandes pompes tous les pontes de la planète, à grand renfort de jets privés, de convois de voitures interminables. Allez le petit peuple, on fait un effort, on roule en Prius ou autre merde motorisée électrique pendant qu’Obama en visite à Paris c’est ça.

Berlines et gros 4×4 qui tournent à 18 litres au 100km. Prends-toi ça le climat. Ou encore F.H, président anonyme, qui va voter dans son bled en jet-privé. Bim, dans ta gueule l’empreinte carbone. La procuration c’est pour les chiens ?

Une hypocrisie à peine dissimulée

Quand on s’intéresse rapidement aux sponsors de l’événement, là, ça tourne vraiment à la grosse blague :

  • GDF Suez (sans commentaire)

  • Renault-Nissan

  • la BMP (qui depuis 2005 a investi plus de 11 milliards d’euros dans l’extraction de charbon)

  • IKEA (qui comme tout le monde le sait ponctionne allègrement le bois un peu partout dans le monde).

Non, franchement, je suis sûr que la planète sortira grandie et purifiée d’une telle mascarade.

Je chie sur cette écologie bisounours, ces messages culpabilisants (supprimez vos emails, sauvez un bébé phoque) pour instiller la peur et nous faire avaler des couleuvres toujours plus grosses. Je conchie les ébauches de pré-accord de promesses non contraignantes qui déboucheront inéluctablement de ces deux semaines de débats intenses.

Finalement, la seule image que je retiendrai de cette COP21 c’est ce bon roi Mohamed VI, snobant les deux fifres censés l’accueillir. Non mais sérieux ? C’est comme ça qu’on accueille un roi ?

Un billet écrit à l’encre de ma bile et mon plus profond mépris pour la grande esbroufe de la COP21.

Juste pour le plaisir, un petit ajout à l’article, vu dans la presse, qui ne vient que renforcer mon juste mépris:
Le chef de la COP21 reconnu coupable d'avoir détruit des forêts

Dans la même catégorie

Abstention aux législatives : le paravent de l’échec Au lendemain du premier tour des élections législatives, les hommes et commentateurs politiques se focalisent autant sur l'abstention que sur les résultats du vote. L'abstention devient le paravent de l'échec cuisant des partis traditionnels et ser...
Contravention de l’usage du cannabis : une demi-mesure Le gouvernement a annoncé dans un projet de loi que l'usage du cannabis serait bientôt puni d'une simple contravention. Un pas en avant louable bien que pudibond. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, a déclaré le 24 mai vouloir mettre e...
Fillon : Pénélope Gate, les privilèges des parlementaires Impossible d'être passé à côté de l'affaire Pénélope Fillon en ce début d'année électorale. Abus impardonnable et détournement d'argent public pour certains, assassinat politique pour d'autres, la Pénélope Gate doit nous pousser encore une fois à n...

Morel Le Rogue

Explorateur des bas-fonds des internets, des bars louches et des milieux interlopes. Contempteur de l'infinie bêtise humaine, je traque la mesquinerie et la médiocrité. J'écris donc principalement sur la #politique, mais aussi la #culture et la #société, pour déverser ma bile avec morgue.

Laisse ton commentaire ici