05 avr

Les Night Wolves (dans l’ombre du Kremlin)

Ночные_Волки_(1)

Au royaume de la street-crédibilité, le Russe est roi mais qui sont les rois de Russie ? Plongeons dans les décombres d’une Russie qui panse encore les plaies de l’ère Gorbatchev et de sa soumission aux mondialistes.

1989 chute du mur de Berlin / 1991 fin de l’union soviétique communiste : l’URSS.  Les Etats-Unis d’Amérique du monde libre « FUCK YEAH », profitent alors de la faiblesse de l’ennemi pour balancer à la tronche des citoyens Russes une grosse dose de « American culture and lifestyle ».

En prime des Jeans Levi’s et des McDonald’s qui fleurissent dans les rues du Kremlin, ce sont avant tout les extravagances artistiques qui vont toucher un certain Alexander Zaldostanov, répondant également au surnom de « Surgeon ». Dans les années 80 il organisait déjà des concerts illégaux de Rock et venait tout juste de lancer son club de motards.

1991 c’est aussi l’année du deuxième plus grand concert du monde en termes d’auditeurs. 2 millions de jeunes Russes assistent alors à une démonstration de force musicale quelques jours seulement après le fameux putsch de Moscou.  Les Australiens d’AC/DC et les Américains de Metallica ainsi que Pantera sont présents. L’armée l’est également dans l’optique de distribuer gratuitement des coups de matraque pas très tolérants sur les spectateurs, ne sachant pas trop quoi faire d’autre dans un climat marqué par les tensions politiques (dans le doute : frappe les citoyens).

hqdefault

La naissance du club

Pantera/Metallica/Mad Max/Terminator… Il n’en fallut point plus pour donner un sens à la vie de ce cher « Surgeon » : être le chef du gang de motards le plus street crédible du monde.

Oubliez dès maintenant les clubs de petits joueurs dont on nous parle assez souvent dans nos contrées : Bandidos vs Hell’s Angels (pour les connaisseurs : Mongols, Aryan Brotherhood, Outlaw…).

Avec leur fidélité aveugle à Harley Davidson et leur pseudo culture du gang de méchant prêt à tout pour vivre libre (enfin : payer le crédit de la street-glide à 30.000€).

Les Night-Wolves en ont absolument rien à foutre de la marque de leurs motos (de toute façon ils sont Russes et pauvres). Ce qui intéresse ces gens là : customiser leurs bécanes à l’extrême (sur base Ural le plus souvent), vivre dans des forteresses post-apocalyptiques et détruire le moindre inconscient qui tenterait de nuire à la sainte que dis-je grande et magnifique : Mother Russia.

En moins de 10 ans

D’un petit club de motards naît alors une milice, de la milice vient une véritable armée de l’ombre aux ordres du Kremlin (depuis l’arrivée du SAINT POUTINE aux commandes). Les Night-Wolves affichent et défendent ouvertement leurs convictions, des convictions qui feraient suer des fesses le troupeau restant de moutons dessinateurs de Charlie Hebdo.

Les Night Wolves sont ouvertement : Pro-Chrétien Orthodoxe, anti : GAY/FEMINISTE et autres fragiles. Leurs objectifs : récupérer progressivement les terres de la grande Russie (Crimée, Ukraine et tout le bordel) au profit du SAINT-POUTINE qui saura quoi en faire.

Ils passent à l’action

Interdits dans l’univers entier (hors des frontières Russes) et forts d’une armée de 5000 hommes (plus que les Bandidos/Hell’s Angels réunis dans le monde). Les Night-Wolves majoritairement composés d’anciens soldats, anciens membres du KGB et des Spetnaz…  En ont carrément plus rien à cirer des règles de l’ONU/OTAN/OBAMA  et vont décider de passer à l’offensive. En 2014, les Night-Wolves prennent les armes (missiles anti-aériens, lances grenades, tanks… quoi de plus normal pour un club de motards) et vont reprendre la Crimée aux vilains Ukrainiens quasiment à eux tout seul.

Les journaux papiers et télévisuels Européens sont restés très discrets à leur sujet (curieusement) mais les Night-Wolves sont majoritairement impliqués dans le bouleversement Ukrainien et la reprise de la terre de Crimée (depuis vendue par Poutine au club pour 0,01% de la valeur des terres).

Entre temps les Night-Wolves, n’ont pas chômé puisque Poutine est au centre de leur montée au sommet. Les Russes l’admettent eux-mêmes, dans ce pays 147 millions d’habitants, il existe deux types de motards : les Night-Wolves et le reste. Les autres : allez vous faire foutre mais ne touchez pas au gang/milice/armée de l’ombre de Vladinou. Le Vladinou qui d’ailleurs n’en à lui aussi plus rien à foutre car entre deux chasses aux grizzlis torse nu dans les marécages et quelques buts contre une équipe de hockey sur glace, s’affiche ouvertement avec ses copains. Il leur rend visite, les décore d’une légion d’honneur (hein la France prend exemple, on parle pas de Mimi Mathy là bordel) et roule avec eux sur un trike présidentiel : because fuck you.

2Putin-and-the-nigh_2838761b

Surgeon est lui au pays des rêves, entre les multiples forteresses de son club qui fleurissent partout dans le pays, toujours gardées par des mitrailleuses et miradors, une armée qui lui obéit aveuglément, la place réservée à coté de Poutine à chaque important meeting… Il trouve le temps de réaliser ses objectifs de gamins comme posséder la plus grande collection de véhicules « what the fuck » du monde et en prime : posséder un camion citerne digne du jugement dernier estampillé « MAD MAX » pour montrer qui c’est qui est le plus street crédible putain.

1022239228

La domination

Le peuple Russe dans tout cela, hein ? Les Russes de Russie en pensent quoi? Bon s’ils étaient contre, ils n’auraient pas leur mot à dire mais ils sont pour, donc… ça va. Les Russes glorifient les Night-Wolves, au point d’assister par milliers/millions à leurs fêtes nationales, de les encourager et les soutenir. Devenir un Night-Wolve est synonyme de devenir un « demi-dieu » pour accéder à des luxes tels que : l’invulnérabilité politique, ne pas voir sa femme et ses gosses pendant des années, tuer des trucs et des gens, avoir des armes de guerre pour tuer des trucs et des gens.

Les « Loups de la nuit » poussent le bouchon encore un cran au dessus, ils sont même responsables d’écoles, sortes de « Jeunesse Poutinienne » où les Russes des quatre coins du pays envoient leurs chers chérubins pour y apprendre les rudiments de la street-crédibilité.

Nous passeront également sur le fait que Surgeon est à deux doigts de se voir ériger une statue en or massif à son honneur, le projet n’est pas annoncé rassurez-vous. Ceci dit, il suffit de voir à quel point les présentateurs de journaux laissent leur salive sur les bolocks de M. Surgeon à chaque fois qu’il est présent au JT (tous les deux jours en somme), la statue en or massif n’est point très loin à l’horizon.

Que l’on aime la Russie/Poutine ou que l’on soit un homosexuel féministe pro Atlantiste, on ne peut qu’admettre que l’exploit réalisé par Alexander « Surgeon » Zaldostanov et son gang, n’aurait pu se produire qu’en Russie et pas ailleurs. D’un autre coté, sans l’intervention du pays le plus moral du monde (selon leur point de vue) les Night-Wolves n’auraient probablement pas existé ! D’un simple gang de motards comme il en existe des centaines, les Night-Wolves ont sût tirer leur épingle du jeu pour imposer à la fois leur vision du monde (de la Russie) ainsi que récupérer les meilleurs points et alliés stratégiques, ce qui leur procure une invulnérabilité proche de la main mise du Quatar sur la France.

Grosses motos, lance-flammes, missiles anti-aériens, ennemis de l’OTAN … : nous aimons, nous respectons.

Dans la même catégorie

Investir dans le Bitcoin, retour sur expérience Aujourd'hui ma méthode pour générer des bénéfices en spéculant sur le Bitcoin. Je vous explique quels outils j'utilise et quel est mon raisonnement sous-jacent. Cet article se base sur mon expérience personnelle en tant qu'investisseur dans le...
L’Irlande et l’affaire Apple L'Irlande a décidé de faire appel de la décision de Bruxelles de réclamer à Apple le remboursement de 13 milliards d'euros d'impôt impayés. Une situation qui ne peut que bien se finir pour le petit pays celtique : même s'il perd en appel, il récupè...
Apple s’oppose au déchiffrement de ses données Protection de la vie privée vs Lutte contre le terrorisme, voilà comment pourrait se résumer le bras de fer qui oppose Apple au FBI. Une question prend de l'ampleur : les entreprises et les citoyens doivent-ils livrer leurs données aux autorités ? ...

Commentaires (1)

Bettyboop
avr 07,2016 at 11:50 Reply

Article très bien construit, agréable à lire, instruictif
MERCI J'en redemande

Laisse ton commentaire ici