29 fév

Batman : héros fasciste pour démocratie en péril

Batman, héros fasciste

Batman, héros fasciste

Les adorateurs des bandes-dessinées ou des sagas de films peuvent tendre à l’oublier, mais Batman reste et demeure un héros fasciste. Le personnage de Bruce Wayne, à l’âme décimée par le meurtre de ses parents, grandit avec la rage aux  gants et l’envie de voir écarteler les gangsters dissidents qui gangrènent sa ville natale.

Sa puissance, son intelligence et sa colère aveugle firent de lui le juge et le bourreau, le boucher euthanasiant sans respect les criminels qui pourrissent les entrailles de Gotham city bitch.

jul-my-world-album-interview-4-decembre-rohff

Police inefficace, gouvernants corrompus, gangs de pédés qui défilent sur fond de techno et voitures béliers qui écrasent les foules endormies en klaxonnant Allah Akbar : l’Europe d’aujourd’hui reste la plus belle représentation du Gotham des années 30. Mais point de héros fasciste pour nous sauver des hordes de bougnoules et des OGM de Monsanto, la lutte des temps modernes s’organise avec des putes et des faibles comme Taubira ou Bruno Roger-Petit. Des lâches qui vendraient père et mère pour un peu de confort, de célébrité ou de pouvoir, quand Bruce Wayne, lui, possède déjà tout, et n’œuvre que pour blesser le Mal et préserver ce qu’il reste de bon quand tout autour le monde s’effondre.

frein au pied

Frein au pied

Batman est un fasciste. Il n’a que faire des juges et des procureurs, de procédures rogatoires et des actes administratifs, des OPJ, des associations pour les libertés civiles ou des gauchistes droitdelhommistes en manque de bite dans le cul. Batman éclate la gueule des racailles à coup de batpatate dans les arcades et brise les genoux des fans de JUL avec ses bottes à semelles renforcées. A l’heure où plus personne ne risque la prison pour avoir dévalisé l’appartement d’une mamie tromblon, que pensent les voyous de notre système ? Il est une théorie en criminologie selon laquelle la dureté de la peine n’affecte point la motivation du putassier à commettre l’acte délictueux, mais la certitude de se faire attraper, elle, en revanche, l’annihile, du moins la calme. Ainsi Batman réussit la où Taubira et ses sac à merdes porteurs d’une juste justice molle échouent, il frappe et écrase sans distinction de race ou de sexe les arabes criminels qui pullulent comme des cafards dans nos rues.

DARK KNIGHT RISES

Batman est l’antibiotique des démocraties malades et affaiblies par les bons sentiments et la bureaucratie. Quand il faut qu’un flic justifie chaque droite qu’il a décoché à Jean-Abdoul, le braqueur de mémé, l’État de droit ne protège plus que ceux qui l’enfreignent. Batman est un fasciste nécessaire,  l’anticorps douloureux qui met les mains dans le vagin de notre société malade pour en extraire le mal naissant. Il broie les couilles des dealers et des Cohn-Bendits quand Pujadas préfère les mettre dans sa bouche en bavant partout. Dans un monde idéal, BHL serait le seul à se faire planter le bide par le Joker.

7124501-10918777

the-joker-the-dark-knight-31496-400x250

Il m’arrive de vouloir vivre à Gotham City plutôt qu’en France, car je n’arrive plus à supporter le son des voix de ces salopes bien-pensantes dont les esprits sont moulés comme les cakes que coulent les chroniqueurs de Canal+. Je n’en peux plus de les entendre couiner, je ne veux plus les entendre dire que Le Pen est pire que le djhadisme, qu’il faut comprendre le jeune qui part en Syrie, qu’il faut aimer son prochain même si c’est une gouine ou qu’Al-Nostra fait du bon boulot, je n’en peux plus de les entendre jacasser comme des oies gavées, attendant sagement d’être égorgées puis plumées la veille de Noël, se complaisant, en attendant, dans leur merde et leurs foies gonflés par les lasagnes au cheval de Picard. A toutes ces petites putes qui nous empêchent de vivre dans une société plus sûre, qui acceptent l’odeur fétide de la violence du quotidien mais qui, dans le même temps, s’assurent que nos pensées et nos paroles soient les plus aseptisées possibles, sachez que je ne suis qu’à un ticket d’euromillion gagnant de vous éclater vos gueules de pétasses gauchistes et de vous écraser les tibias avec ma batmobile. J’ai fait le calcul, avec 200 millions d’euros, je peux tous vous enculer.

Dans la même catégorie

Investir dans le Bitcoin, retour sur expérience Aujourd'hui ma méthode pour générer des bénéfices en spéculant sur le Bitcoin. Je vous explique quels outils j'utilise et quel est mon raisonnement sous-jacent. Cet article se base sur mon expérience personnelle en tant qu'investisseur dans le...
L’Irlande et l’affaire Apple L'Irlande a décidé de faire appel de la décision de Bruxelles de réclamer à Apple le remboursement de 13 milliards d'euros d'impôt impayés. Une situation qui ne peut que bien se finir pour le petit pays celtique : même s'il perd en appel, il récupè...
Apple s’oppose au déchiffrement de ses données Protection de la vie privée vs Lutte contre le terrorisme, voilà comment pourrait se résumer le bras de fer qui oppose Apple au FBI. Une question prend de l'ampleur : les entreprises et les citoyens doivent-ils livrer leurs données aux autorités ? ...

Commentaires (1)

nokplz
mar 10,2016 at 09:54 Reply

clash pa JUL pd

Laisse ton commentaire ici