13 avr

Groupe Sanguin : O Négatif

type_o_negative_album_collage_by_propaganda-d3ablgx2

L’industrie de la musique est une machine aux rouages acérés, une industrie laissant peu de place aux électrons libres. Préférant se consacrer à des produits artistes malléables qui ne créeront point de remous, qui se laisseront modeler et commercialiser comme la matrice le souhaite. Mais toutes machines, même les mieux huilées peuvent avoir des failles et Peter Steele n’est pas homme à se laisser bloquer par des conventions, des codes ou une morale.

Peter Steele enfanté par cette industrie, enfanté malgré quelques tentatives d’avortement manquées, le gigantesque poupon culminant à 2,07 mètres du sol a toujours su comment mener sa barque.

B50

Type O Negative / Peter Steele, lorsqu’un leader de formation musicale devient une entité à lui tout seul, balayant net et clairement sur son passage ses trois comparses qui lui sont restés fidèles pendant toute la carrière du groupe, c’est-à-dire 20 ans (rarissime dans le milieu).

L’homme d’acier au sang froid

Dans l’optique d’un gain de temps nous n’évoquerons pas les projets précédents de l’homme d’acier (Fallout/Carnivore) deux actes musicaux très undergrounds même à l’époque ayant tous deux splittés (le groupe se sépare c’est triste) trois ans après leur création.

Petrus T. Ratajczyk (ah oui c’est son vrai nom) à la suite de ces deux expériences évoquées ci-dessus, décide de réunir ses influences musicales d’adolescence : Les Beatles, Black Sabbath, The Doors… et un paquet d’autres noms ayant gravé leurs lettres de noblesse sur le saint mur des lamentations du Rock n Roll. Avec de telles références et un esprit créatif aussi fort que celui de Peter, cela ne pouvait que bien donner.

Type O Negative devient dès son arrivée en grande pompe sur la scène « heavy metal » le symbole d’une jeunesse des années 90 désabusée. Le rythme est lent, la voix délivrée par Peter est caverneuse, les textes sont méprisants à souhait et les allusions au sexe, suicide, drogue dur sont plus qu’abondamment présents.  L’esprit du Rock and Roll rencontre le nihilisme de Type O Negative. Cette rencontre réfère à un genre musical : le doom (ou doom gothique mais j’aime pas le mot «gothique» car les gens imaginent Marylin Manson et ses fans dans Vis ma Vie ou Tellement Vrai).

Type_O_Negative_-_Slow,_Deep_And_Hard

« Slow, deep and Hard » parait en 1991 , la première pierre de la fondation est cimentée. Accompagnée dès la première tournée de promo par un lot de controverses : Misogynie, Nazisme… deux mots qui feraient couler 99% des groupes sur la planète mais pas Type O. Groupe Sanguin O Negatif est l’exact opposé d’un groupe influençable : « vous avez été choqués ? Attendez la suite ».

Peter Steele répond avec style à ces accusations (majoritairement infondées). Le deuxième album « Origin of the feces » est un ovni dans le paysage musical. En effet, le groupe met en place l’enregistrement du second opus en incluant de faux sifflements et insultes pour simuler un live qui se passe mal, un live qui n’a jamais eu lieu puisque le nom complet de l’album est «NOT live at brighton beach». La jaquette quant à elle, restera dans les annales : Peter Steele se fait photographier l’anus en gros plan, toujours avec une teinte vert pour illustrer le choix couleur thématique au groupe . Malheureusement, la belle réponse de Troll level over 900 délivré par le groupe, les force à devoir ressortir l’album suite à une forte censure.

The_Origin_of_the_Feces_original

Les détracteurs pensaient peut être à ce moment-ci avoir réussi à tuer dans l’œuf ce groupe obscur faisant danser les garçons et mouiller les filles. Heureusement pour ses fans, Type O Negative se nourrit une fois de plus de cette haine, suite aux deux premiers albums le groupe est enfin solide et sûr de lui. Arrive donc le troisième rejeton.

Baisés Sanglants

Bloodykiss

1993 est l’année de Type O Negative, les deux singles issus de Bloody Kisses deviennent des hits internationaux, majoritairement : «Black n°1» une très belle chansonnette dans laquelle Peter se fout ouvertement de la gueule ses fans féminines (Black n°1 fait référence à la teinture de cheveux pour filles gothiques). Ce qui n’empêche pas Bloody Kisses de devenir disque d’or, rapportant à sa maison de disque (Roadrunner) le premier trophée musical conséquent pour cette jeune structure (à l’époque, désormais Roadrunner est une major sur le déclin).

Les années se suivent, les trolls musicaux aussi : viens par là que je mets des pistes vides en ouverture d’album, comme ça les fans font échanger leur disque le premier jour de sa sortie et forcément je grossis les ventes avec ce troll putassier… (October Rust) .

Octoberrust

ZIZI D’ACIER

Peter Steele, conscient d’avoir un pénis proportionnel à sa taille de géant pense faire plaisir à ses groupies en posant pour Playgirl son engin massif à la main (c’est qui le patron ?). Grossière erreur, 90% des lecteurs de Playgirl sont des hommes gays. Steele est désormais envahi de lettres d’amours et coquines rédigées par des sodomites = le troll s’est fait troller.

peterziziLe monde s’écroule

Worldcomingdown

World coming Down arrive en 99, l’album le plus sombre du groupe, Type O revient à son nihilisme sauf qu’entre temps, ce nihilisme est tombé dans la potion magique. Si vous cherchiez du zouk antillais, n’achetez pas cet album. Si vous voulez que votre entourage se tranche les veines avec un rasoir rouillé : achetez cet album.

Multiples cures de désintoxication plus tard, asile psychiatrique et peu avant le passage par la case prison en « quartier haute sécurité » pour Peter Acier : « life is killing me » sort en 2003 et n’aura pas de successeur avant 2007.

Lifekillingme

Tant mieux, ces 4 ans sans production musicale nous permettent de nous pencher davantage sur les méfaits du prévenu Peter. Aparté « back in the days » :

Type O Negative a été dès son début boycotté par certains mouvements politiques de « Gôche » (vous savez, les cons qui votent) et par deux pays : l’Allemagne et les Pays-Bas. L’origine de cette affaire est en fait, la faute de John Lennon qui de son vivant eu sorti lors d’une interview « Les Beatles sont plus connus que Jesus-Christ » (ce qui est peut être vrai) . Peter grand fan de John Lennon, se fait interviewer à son tour cette fois par un magazine Allemand, il essaie donc de placer une punchline aussi haute que la barre avait été fixée par son prédécesseur. Peter Steele déclare donc « Je souhaite que mon groupe soit plus connu qu’Adolf Hitler ». Si on peut blasphémer le Christ (et même être subventionné : cf. les prostituées morales connues sous le nom de Femen) , on ne peut visiblement pas évoquer Adolf Hitler dans une interview Allemande (#Boshfragile #PLSGERMANY #VORSICHTGEFAHR).

Parmi les autres farces et attrapes délivrées par un Peter Steele qui se bat les couilles de tout : le simulacre de sa mort, annoncée en 2005 , poussant le vice à disparaître pendant 1 ans et à illustrer le site internet de son groupe avec une photo de sa propre pierre tombale. Facebook n’existant pas à l’époque, les fans du groupe devront attendre 2006 l’année où Type O sort son premier DVD pour se voir confirmer qu’il s’agissait d’un troll. Un troll sur 365 jours, le type à ce niveau là rentre aisément dans la catégorie jeux olympiques des championnats de FDP.

Passons rapidement sur quelques controverses notoires : Type O Negative déclarent être responsables de presque tous les désastres majeurs des deux derniers millénaires : de la crucifixion du Christ, au trou dans la couche d’ozone en passant par la guerre du golfe et le Sida. Cette phrase deviendra plus tard un tee-shirt à l’effigie du groupe… Quelques morceaux aux consonances sympathiques : « Kill all white people », « we hate everyone », « white slavery »…

Mort Encore ??

Dead_again

Dead Again, né dans un contexte particulier (changement de label + hôpital psychiatrique + prison comme précédemment évoqué) en 2007. Illustré par le grand et Soviétique-Solide niveau hardcore Rasputine, ce sera le dernier album du groupe.

Peter Steele du haut de ses deux mètres et notoirement connu pour sniffer de la coke comme une femme en obésité morbide lèche du sucre glace, décède évidemment d’une crise cardiaque.

Le 14 avril 2010, le connaissant, je serai sûr qu’il aurait préféré partir 13 jours plus tôt histoire d’enfoncer le clou final de son cercueil.

Difficile de résumer 20 ans de carrière en quelques lignes et les déboires peu médiatisés d’un homme ayant une vision particulière du monde, si particulière que l’on peut considérer toute son œuvre comme une autobiographie. Les tentatives de suicides nombreuses que s’est infligées Peter sont présentes sur ses disques, tout comme la mort prématurée de son père sur un lit d’hôpital ainsi que sa haine envers le corps médical (cf. l’album Life is killing me). Le nihilisme exacerbé délivré par Type O n’a jamais été autre chose que le reflet du regard que posait Peter sur le monde. A mille lieues du star système, mille lieues de la doxa musicale : Type O Negative a réussi à trouver sa place, son public et cela force le respect.

Si vous souhaitez vous y plonger, je ne peux que vous recommander de démarrer avec Bloody Kisses.

802_logo6 ans déjà : R.I.P. Peter Steele

Dans la même catégorie

Marsault : ce que nous apprend la censure de sa page Facebook La page du dessinateur Marsault a été supprimée de Facebook suite à une campagne de signalements menée de front par différents groupements féministes ( la page Paye ta shnek notamment) et antiracistes. Une censure en bonne et due forme, révélatrice...
Seth Gueko et Moïse the Dude, du rap au poil Bad Cowboy pour l'un, Big Lebowsky en peignoir pour l'autre. Admirons un instant le rap qui transpire des burnes et pisse de la bière chaude. Portraits croisés de deux rappeurs avec du poil au rap. Que les chattes rasées de l'industrie du disq...
Ode à Pasolini Un hommage à l'immense Pier Paolo Pasolini, journaliste, écrivain, scénariste et réalisateur italien. Ecrire un article sur mépris.fr, c’est d’abord cet état d’esprit revendicateur-pamphlétaire !... chier sur tout ce qui bouge d’une onctueuse ...

Commentaires (1)

Bettyboop
avr 15,2016 at 10:54 Reply

De nouveau un article toujours instructif et très bien construit de la part de l'auteur. Merci

Laisse ton commentaire ici